L’Assemblée nationale s’engage contre la pêche électrique

0
75

Le mercredi 8 mars 2018, l’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une proposition de résolution européenne relative à l’interdiction de la pêche électrique. Très impliqué sur ce dossier depuis juin 2016, Paul Christophe est intervenu à la tribune pour défendre l’interdiction stricte de la pêche électrique.

« Nous n’avons pas d’océan de rechange. Demain, il sera trop tard ! »

Paul Christophe

Constat ? Colonnes vertébrales fracturées, ecchymoses, lésions neurologiques, affaiblissement du système immunitaire, altération de la reproduction… Les pêcheurs des Hauts-de-France constatent chaque jour les ravages que provoque la technique de la pêche électrique dans les eaux de la Mer du Nord. Les Pays-Bas abusent de cette pratique et dépassent largement le seuil dérogatoire accordé par l’expérimentation (5% de la flotte de chaluts).

Et maintenant ? Le Parlement européen s’est prononcé « contre » la pêche électrique. A contrario, la Commission européenne soutient le maintien de l’expérimentation. La décision finale sera tranchée lors de négociations au sein de la formation « Agriculture et Pêche » du Conseil de l’Union européenne, dans le cadre de la procédure ordinaire de codécision. Les discussions s’annoncent d’ores et déjà difficiles.

Quelle est la position de la France ? Stéphane TRAVERT, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, défendait il y a encore quelques temps le maintien de l’expérimentation (cf. 14°NORD #4). Mercredi 8 mars, il a annoncé que la France se prononcerait strictement contre la pêche électrique. Une évolution positive liée au travail collectif des députés !

Le Ministre à Dunkerque ? A l’occasion de son intervention, Paul Christophe a invité le Ministre à venir rencontrer les pêcheurs dunkerquois. Le Ministre a donné son accord de principe. A suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici