Débat sur la transition écologique

0
137

« Le réchauffement climatique est le premier défi mondial auquel l’humanité est confrontée. Ce défi a provoqué une prise de conscience sur le besoin de baisser la consommation énergétique » c’est par ces mots que Paul Christophe a débuté son intervention à la tribune lors du débat sur la transition écologique, organisé dans le cadre du Grand Débat à l’Assemblée nationale. Pour réduire la consommation, la France a mis en place un certaine nombre de mécanismes, mais il faudra aller plus loin pour atteindre l’objectif de réduction des consommations de 20%.

Parmi les technologies, si le solaire et l’éolien sont désormais matures, la France a raté industriellement le développement de ces filières. S’il reste un virage qui ne doit pas être loupé en matière d’énergies renouvelables, c’est bien celui de l’hydrogène ! Paul Christophe a appelé l’attention du Gouvernement sur la nécessité d’accompagner et de développer la filière de l’hydrogène dans nos territoires, enjeu majeur pour l’indépendance énergétique de notre pays.

« Demain, pour que le développement de l’hydrogène ait du sens au niveau environnemental, il faut continuer à travailler sur l’hydrogène vert » pour le député, « c’est-à-dire de l’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables ou décarbonées ». L’hydrogène peut permettre de stocker un excédent d’énergies renouvelables et de le restituer ensuite en électricité. Il peut également être mixé avec le gaz naturel. Le député a présenté le projet “Gestion des Réseaux par l’injection d’Hydrogène pour Décarboner les Energies” expérimenté dans 200 logements situés à Cappelle-la-Grande. Le Ministre, présent au banc, a confirmé le soutien du Gouvernement à cette filière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici