Dépendance : développons l’accueil de jour et l’hébergement temporaire !

0
41

« Nous devons sortir de cette logique binaire qui veut que, lorsqu’une personne ne peut plus continuer à vivre à domicile, l’unique solution réside dans son placement en EHPAD ». C’est par ces mots que le député a interpellé la Ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, lors d’un débat sur la situation des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) le 3 avril 2018.

Pour Paul Christophe, il faut au contraire s’appuyer sur la diversité des moyens existants et encourager, par exemple, l’hébergement temporaire ou l’accueil de jour. Malgré des avantages non négligeables, ces dispositifs restent peu développés. Fin 2015, seuls 4% des résidents en EHPAD étaient accueillis en hébergement temporaire ou en accueil de jour. Le député a donc souhaité savoir si le Ministère entendait développer et promouvoir ces dispositifs d’accueil.

Agnès Buzyn a répondu au député, précisant « il existe aujourd’hui 12 200 places d’hébergement temporaire et 15 550 places en accueil de jour. Cette année, il y aura 1 500 places supplémentaires créées ». La Ministre a par ailleurs précisé que tous les modèles alternatifs devaient être développés, « tous ceux qui soulagent les aidants ou qui sont adaptables puisqu’une personne âgée peut perdre de l’autonomie à un moment donné, puis la récupérer à un autre ».

Des intentions louables mais pour Paul Christophe, les chiffres devraient pouvoir progresser plus rapidement. Il y sera attentif lors de l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019, examiné à l’automne prochain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici