Agir se félicite de la nomination de Paul Christophe à la Présidence de la commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires

0
96

Avec 58 réacteurs pour 67 millions de Français, la France est le premier pays au monde en nombre de réacteurs nucléaires en exploitation par habitant. Ces réacteurs produisent plus de 70 % de l’électricité de notre pays.

A l’initiative du groupe LREM, la commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires a été créée par l’Assemblée nationale le 31 janvier dernier.

Ce jeudi 8 février 2018, les membres de la commission d’enquête ont désigné le député Agir, Paul CHRISTOPHE, comme Président de la commission et Barbara POMPILI, Rapporteure.

Cette commission aura pour premier objectif de traiter des questions de sécurité dans un contexte de menace terroriste. Pour Paul CHRISTOPHE, « les pouvoirs d’enquête et d’audition sous serment pourront nous être très utiles pour nous informer sur la vulnérabilité aérienne, notamment sur le survol de drones, ou sur les nouveaux types de menaces comme les cyberattaques ».

La commission traitera également des questions de sûreté : « Il faut que nous soyons pleinement rassurés sur la façon dont les événements climatiques pourraient toucher les centrales françaises et sur la capacité à prévenir les risques d’inondation ou de submersion, voire les risques sismiques ».

La question des déchets et du transport sera également abordée.

Le Président Paul CHRISTOPHE pourra s’appuyer sur son expérience en tant que Président de la Commission Locale d’Information de la centrale nucléaire de Gravelines, la plus grande centrale d’Europe de l’Ouest.

Le rapport de la Commission sera rendu au second semestre 2018.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici