L’Assemblée nationale adopte la proposition de loi de Paul CHRISTOPHE visant à étendre le dispositif de dons de jours de repos non pris aux aidants familiaux

0
115

  Paul CHRISTOPHE
  Député du Nord
  Conseiller départemental

 

 

Paris, le 7 décembre 2017

L’Assemblée nationale adopte la proposition de loi de Paul CHRISTOPHE visant à étendre le dispositif de dons de jours de repos non pris aux aidants familiaux

 

Confrontés à la perte d’autonomie de leurs proches, de nombreux Français décident de se consacrer quotidiennement à ces personnes dépendantes. Aujourd’hui, d’après les associations, 11 à 13 millions de personnes aident régulièrement un de leurs proches ou aînés en situation de handicap ou de perte d’autonomie à son domicile.

Pour le député du Nord, Paul CHRISTOPHE, « les aidants ont longtemps subi un niveau de reconnaissance inversement proportionnel à l’importance de leur rôle dans notre société. Pivots invisibles de notre système de protection sociale, les aidants ne constituent pas seulement la solution d’accompagnement privilégiée par les personnes concernées, il s’agit aussi d’une force de solidarité sans équivalent. »

Fort de ce constat, le député a souhaité déposer une proposition de loi pour mieux les accompagner en étendant le dispositif de dons de jours de repos aux aidants familiaux assumant la charge d’une « personne atteinte d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité ».

Cette proposition, consensuelle et pragmatique, avait été cosignée par des députés (80) venus de tous les bancs de l’hémicycle (à l’exception de la France Insoumise). Le mercredi 29 novembre, elle avait été examinée puis adoptée par la Commission des Affaires sociales.

A travers cette proposition, le député ne prétend pas solutionner les problèmes que rencontrent actuellement les aidants. Il s’agit d’un premier pas, une proposition « d’appel » utile pour renforcer ce que l’on appelle désormais « l’aide aux aidants ». D’autres propositions et pistes d’amélioration pourraient, dans les prochains mois, découlées de la Ministre des Solidarités et de la Santé, mais également de la mission flash sur les aidants familiaux mise en place par la Commission des Affaires sociales.

Paul CHRISTOPHE a d’ailleurs évoqué ces autres pistes lors de ses auditions avec les associations : l’assouplissement des conditions permettant de bénéficier du droit au répit ou du congé de proche aidant, l’indemnisation de ces dispositifs, l’ouverture de droits à la retraite pour les aidants de personnes âgées en perte d’autonomie, la création de droits au chômage ou à la formation, ou encore la création d’un cinquième risque pour le régime de sécurité sociale.

Ce jeudi 7 décembre, après environ deux heures de débats, dans une ambiance constructive, les députés ont adopté à l’unanimité la proposition de loi (les groupes La France Insoumise & Gauche démocrate été républicaine se sont abstenus sur le vote).

A la tribune, Paul CHRISTOPHE a déclaré « Je sais l’impatience de l’ensemble des bancs pour apporter son plein soutien aux aidants. Je la partage d’ailleurs très largement, mais c’est bien un premier pas qui est soumis à votre vote aujourd’hui, et qui entraînera dans son sillage, je l’espère, encore beaucoup de bonnes nouvelles pour les aidants. Avec le vote de cette proposition, j’espère trouver aujourd’hui, dans cet hémicycle, 577 ambassadeurs de la cause des aidants. ».

Pari réussi pour le député qui se réjouit de l’adoption de sa proposition, qu’il continuera à défendre puisqu’elle doit désormais être adoptée conforme au Sénat pour pouvoir entrer en vigueur.

Vous trouverez ci-joint le texte complet de l’intervention de Paul CHRISTOPHE si vous souhaitez couvrir l’information.

Contact : 01.40.63.06.59 – 06.75.39.03.16

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici