Don du sang : l’Assemblée abaisse l’âge légal du don à 17 ans

0
70

Le 11 octobre 2018, l’Assemblée nationale a examiné une proposition de loi visant à la consolidation du modèle français du don du sang. Paul Christophe a pris la parole pour défendre l’adoption de ce texte.

Rebaptisé l’« or rouge », le sang est devenu, dans certains pays, un business lucratif. Opposée à cette marchandisation du vivant, la France a toujours défendu un modèle basé sur le volontariat. Chaque personne est ainsi libre de donner son sang, sans contrepartie financière.

Malheureusement, comme l’a souligné le député:

« les pénuries quotidiennes et les appels aux dons de l’Etablissement Français du Sang nous rappellent souvent la vulnérabilité de ce modèle qu’il faut préserver ». – Paul christophe

La proposition de loi initiale contenait des dispositions

ambitieuses :

  • Inciter le don en entreprise en libérant du temps pour que le salarié puisse donner, tout en garantissant un maintien de salaire sur la durée de l’absence (2h par semestre)
  • Abaissement de l’âge légal du don à 16 ans
  • Mise en place d’une campagne nationale de sensibilisation
  • Faire figurer le groupe sanguin sur la carte d’identité

Après son passage en commission, le texte ne contenait plus que deux propositions :

  • Abaissement de l’âge légal du don à 17 ans pour s’aligner sur la législation européenne
  • Fin de la discrimination pour le don du sang des hommes

ayant des relations homosexuelles

Paul Christophe a défendu l’adoption de ces deux mesures. Seule la mesure abaissant l’âge légal du don a été adoptée. Elle doit désormais être validée par le Sénat pour entrer définitivement en vigueur.

Le député a également profité de son intervention à la tribune pour remercier les donneurs et saluer l’action de tous les bénévoles qui œuvrent au sein des comités locaux, amicales et associations de donneurs, permettant d’épauler l’EFS dans ses missions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici