Paul CHRISTOPHE défend un amendement visant à promouvoir le télétravail

0
100

Au mois de juillet 2017, c’est une rentrée parlementaire chargée qui attendait les nouveaux députés avec l’examen du projet de loi d’habilitation à prendre par ordonnances les mesures pour le renforcement du dialogue social. A travers ce texte, ils ont autorisé le Gouvernement à légiférer, par ordonnances, pour réformer le code du travail dans un cadre très circonscrit.

C’est dans ce contexte que Paul CHRISTOPHE a pris, pour la première fois, la parole dans l’hémicycle. Le mercredi 12 juillet, lors de la séance de nuit, il est intervenu pour défendre son amendement visant à promouvoir le télétravail en créant des incitations fiscales et sociales. Comme il l’a rappelé dans son intervention, « le développement du travail à distance constitue un véritable atout et apporte de nouvelles réponses en termes d’emploi, d’organisation du travail et de productivité, aussi bien pour les entreprises que pour les administrations ». Le télétravail permet également de réduire l’empreinte carbone.

L’amendement n’a toutefois pas été adopté. Muriel PENICAUD, Ministre du Travail, a considéré qu’il n’était pas nécessaire de créer des incitations fiscales et sociales, « celles-ci devant être réservées, compte tenu de leur coût pour la nation, à des situations nécessitant absolument une aide ».

Paul CHRISTOPHE continuera à déposer des amendements et des corrections sur les textes de loi qu’il juge perfectibles. Un député doit être force de proposition !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici